Archives de catégorie : Livre 2

Intégralité du livre 2 des fables de la Fontaine.

Testament expliqué par Ésope

  Si ce qu’on dit d’Ésope est vrai, C’était l’Oracle de la Grèce : Lui seul avait plus de sagesse Que tout l’Aréopage. En voici pour essai Une Histoire des plus gentilles, Et qui pourra plaire au Lecteur. Un certain homme avait trois filles, Toutes trois de contraire humeur. Une buveuse, une coquette, La troisième… Lire la suite »

Le Lion et l’Âne chassant

  Le Roi des animaux se mit un jour en tête De giboyer. Il célébrait sa fête. Le gibier du Lion ce ne sont pas moineaux ; Mais beaux et bons Sangliers, Daims et Cerfs bons et beaux. Pour réüssir dans cette affaire, Il se servit du ministère De l’Âne à la voix de Stentor.… Lire la suite »

La Chatte métamorphosée en femme

  Un homme chérissait éperdument sa Chatte ; Il la trouvait mignonne, et belle, et délicate ; Qui miaulait d’un ton fort doux. Il était plus fou que les fous. Cet Homme donc par prières, par larmes, Par sortilèges et par charmes, Fait tant qu’il obtient du destin, Que sa Chatte en un beau matin… Lire la suite »

Le Paon se plaignant à Junon

  Le Paon se plaignait à Junon : Déesse, disait-il, ce n’est pas sans raison Que je me plains, que je murmure ; Le chant dont vous m’avez fait don Déplaît à toute la Nature : Au lieu qu’un Rossignol, chétive créature, Forme des sons aussi doux qu’éclatants ; Est lui seul l’honneur du Printemps.… Lire la suite »

Le Corbeau voulant imiter l’Aigle

  L’Oiseau de Jupiter enlevant un mouton, Un Corbeau témoin de l’affaire, Et plus faible de reins, mais non pas moins glouton, En voulut sur l’heure autant faire. Il tourne à l’entour du troupeau, Marque entre cent Moutons le plus gras, le plus beau, Un vrai Mouton de sacrifice : On l’avait réservé pour la… Lire la suite »

Le Coq et le Renard

  Sur la branche d’un arbre était en sentinelle Un vieux Coq adroit et matois. Frère, dit un Renard adoucissant sa voix, Nous ne sommes plus en querelle : Paix générale à cette fois. Je viens te l’annoncer ; descends que je t’embrasse. Ne me retarde point de grâce : Je dois faire aujourd’hui vingt… Lire la suite »

Le Lièvre et les Grenouilles

  Un Lièvre en son gîte songeait, (Car que faire en un gîte, à moins que l’on ne songe ?) Dans un profond ennui ce Lièvre se plongeait : Cet animal est triste, et la crainte le ronge. Les gens de naturel peureux Sont, disait-il, bien malheureux. Ils ne sauraient manger morceau qui leur profite.… Lire la suite »

L’Astrologue qui se laisse tomber dans un puits

  Un Astrologue un jour se laissa choir Au fonds d’un puits. On lui dit : Pauvre bête, Tandis qu’à peine à tes pieds tu peux voir, Penses-tu lire au dessus de ta tête ? Cette aventure en soi, sans aller plus avant, Peut servir de leçon à la plupart des hommes. Parmi ce que… Lire la suite »

La Colombe et la Fourmi

  L’autre exemple est tiré d’animaux plus petits. Le long d’un clair ruisseau buvait une Colombe : Quand sur l’eau se penchant une Fourmi y tombe. Et dans cet Océan l’on eût vu la Fourmi S’efforcer, mais en vain, de regagner la rive. La Colombe aussitôt usa de charité. Un brin d’herbe dans l’eau par… Lire la suite »

Le Lion et le Rat

  Il faut autant qu’on peut obliger tout le monde. On a souvent besoin d’un plus petit que soi. De cette vérité deux Fables feront foi, Tant la chose en preuves abonde. Entre les pattes d’un Lion, Un Rat sortit de terre assez à l’étourdie. Le Roi des animaux en cette occasion Montra ce qu’il… Lire la suite »

L’Âne chargé d’éponges et l’Âne chargé de sel

  Un Ânier, son Sceptre à la main,Menait en Empereur RomainDeux Coursiers à longues oreilles.L’un d’éponges chargé marchait comme un Courrier ;Et l’autre se faisant prierPortait, comme on dit, les bouteilles.Sa charge était de sel. Nos gaillards pèlerinsPar monts, par vaux, et par cheminsAu gué d’une rivière à la fin arrivèrent,Et fort empêchés se trouvèrent.L’Ânier,… Lire la suite »

Le Lion et le Moucheron

  Va-t’en chétif insecte, excrément de la terre.C’est en ces mots que le LionParlait un jour au Moucheron.L’autre lui déclara la guerre.Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de RoiMe fasse peur, ni me soucie ?Un boeuf est plus puissant que toi ;Je le mène à ma fantaisie.À peine il achevait ces mots,Que lui-même il sonna… Lire la suite »

L’Aigle et l’Escarbot

  L’Aigle donnait la chasse à Maître Jean Lapin,Qui droit à son terrier s’enfuyait au plus vite.Le trou de l’Escarbot se rencontre en chemin.Je laisse à penser si ce gîteÉtait sûr ; mais où mieux ? Jean Lapin s’y blottit.L’Aigle fondant sur lui nonobstant cet asile,L’Escarbot intercède et dit :Princesse des Oiseaux, il vous est… Lire la suite »

La Lice et sa Compagne

  Une Lice étant sur son terme,Et ne sachant où mettre un fardeau si pressant,Fait si bien qu’à la fin sa Compagne consent,De lui prêter sa hutte, où la Lice s’enferme.Au bout de quelque temps sa Compagne revient.La Lice lui demande encore une quinzaine.Ses petits ne marchaient, disait-elle, qu’à peine.Pour faire court, elle l’obtient.Ce second… Lire la suite »

L’Oiseau blessé d’une flèche

  Mortellement atteint d’une flèche empennée,Un Oiseau déplorait sa triste destinée.Et disait en souffrant un surcroît de douleur,Faut-il contribuer à son propre malheur ?Cruels humains, vous tirez de nos ailesDe quoi faire voler ces machines mortelles ;Mais ne vous moquez point, engeance sans pitié :Souvent il vous arrive un sort comme le nôtre.Des enfants de… Lire la suite »

La Chauve-Souris et les deux Belettes

  Une chauve-souris donna tête baisséeDans un nid de Belette ; et sitôt qu’elle y fut,L’autre, envers les souris de longtemps courroucée,Pour la dévorer accourut.« Quoi ! vous osez, dit-elle, à mes yeux vous produire,Après que votre race a tâché de me nuire !N’êtes-vous pas souris ? Parlez sans fiction.Oui, vous l’êtes, ou bien je… Lire la suite »

Les deux Taureaux et une Grenouille

  Deux taureaux combattaient à qui posséderaitUne Génisse avec l’empire.Une Grenouille en soupirait. » Qu’avez-vous ? se mit à lui direQuelqu’un du peuple coassant.-Eh ! ne voyez-vous pas, dit-elle,Que la fin de cette querelleSera l’exil de l’un ; que l’autre, le chassant,Le fera renoncer aux campagnes fleuries ?Il ne régnera plus sur l’herbe des prairies,Viendra dans… Lire la suite »

Le Loup plaidant contre le Renard par devant le Singe

  Un Loup disait que l’on l’avait volé :Un Renard, son voisin, d’assez mauvaise vie,Pour ce prétendu vol par lui fut appelé.Devant le Singe il fut plaidé,Non point par Avocats, mais par chaque Partie.Thémis n’avait point travaillé,De mémoire de Singe, à fait plus embrouillé.Le Magistrat suait en son lit de Justice.Après qu’on eut bien contesté,Répliqué,… Lire la suite »

Conseil tenu par les Rats

  Un Chat nommé Rodilardus,Faisait de Rats telle déconfiture,Que l’on n’en voyait presque plus,Tant il en avait mis dedans la sépulture.Le peu qu’il en restait n’osant quitter son trou,Ne trouvait à manger que le quart de son sou ;Et Rodilard passait chez la gent misérable,Non pour un Chat, mais pour un Diable.Or un jour qu’au… Lire la suite »

Contre ceux qui ont le goût difficile

  Quand j’aurais, en naissant, reçu de CalliopeLes dons qu’à ses Amants cette Muse a promis,Je les consacrerais aux mensonges d’Ésope :Le mensonge et les vers de tout temps sont amis.Mais je ne me crois pas si chéri du Parnasse,Que de savoir orner toutes ces fictions :On peut donner du lustre à leurs inventions :On… Lire la suite »