Livre 2

Intégralité du livre 2 des fables de la Fontaine.

L’Âne chargé d’éponges et l’Âne chargé de sel

  Un Ânier, son Sceptre à la main,Menait en Empereur RomainDeux Coursiers à longues oreilles.L’un d’éponges chargé marchait comme un Courrier ;Et l’autre se faisant prierPortait, comme on dit, les bouteilles.Sa charge était de sel. Nos gaillards pèlerinsPar monts, par vaux, et par cheminsAu gué d’une rivière à la fin arrivèrent,Et fort empêchés se trouvèrent.L’Ânier, …

L’Âne chargé d’éponges et l’Âne chargé de sel Lire la suite »

L’Oiseau blessé d’une flèche

  Mortellement atteint d’une flèche empennée,Un Oiseau déplorait sa triste destinée.Et disait en souffrant un surcroît de douleur,Faut-il contribuer à son propre malheur ?Cruels humains, vous tirez de nos ailesDe quoi faire voler ces machines mortelles ;Mais ne vous moquez point, engeance sans pitié :Souvent il vous arrive un sort comme le nôtre.Des enfants de …

L’Oiseau blessé d’une flèche Lire la suite »

La Chauve-Souris et les deux Belettes

  Une chauve-souris donna tête baisséeDans un nid de Belette ; et sitôt qu’elle y fut,L’autre, envers les souris de longtemps courroucée,Pour la dévorer accourut.« Quoi ! vous osez, dit-elle, à mes yeux vous produire,Après que votre race a tâché de me nuire !N’êtes-vous pas souris ? Parlez sans fiction.Oui, vous l’êtes, ou bien je …

La Chauve-Souris et les deux Belettes Lire la suite »

Les deux Taureaux et une Grenouille

  Deux taureaux combattaient à qui posséderaitUne Génisse avec l’empire.Une Grenouille en soupirait. » Qu’avez-vous ? se mit à lui direQuelqu’un du peuple coassant.-Eh ! ne voyez-vous pas, dit-elle,Que la fin de cette querelleSera l’exil de l’un ; que l’autre, le chassant,Le fera renoncer aux campagnes fleuries ?Il ne régnera plus sur l’herbe des prairies,Viendra dans …

Les deux Taureaux et une Grenouille Lire la suite »

Le Loup plaidant contre le Renard par devant le Singe

  Un Loup disait que l’on l’avait volé :Un Renard, son voisin, d’assez mauvaise vie,Pour ce prétendu vol par lui fut appelé.Devant le Singe il fut plaidé,Non point par Avocats, mais par chaque Partie.Thémis n’avait point travaillé,De mémoire de Singe, à fait plus embrouillé.Le Magistrat suait en son lit de Justice.Après qu’on eut bien contesté,Répliqué, …

Le Loup plaidant contre le Renard par devant le Singe Lire la suite »